5 petits bonheurs d’hiver à Istanbul

Les touristes ont déguerpi en même temps que le soleil de son zénith.

Quelle erreur ! Car Istanbul regorge de ses petits plaisirs d’hiver que les stambouliotes savourent alors avec l’ivresse de leur solitude.

tour-galata-istanbul-hiver

1- Se balader en vapur

Dans la chaleur de la cabine intérieure faisant face aux tourments de l’hiver, un çay (thé) bien chaud à la main droite et un toast à l’autre, observez cette vue à couper le souffle : le Bosphore.

2-  Disparaitre dans les vapeurs d’un hammam

Autrefois lieu social de bavardage et lieu religieux pour effectuer ses ablutions avant de se rendre à la mosquée concomitante, le hammam est aujourd’hui un endroit de détente et de relaxation, loin du brouhaha extérieur.

Istanbul déborde de ces bains traditionnels avoisinant 50 degrés dont le voyage mène à l’ère ottomane et à l’univers langoureux des courtisanes de Harem.

3- Réviser ses classiques sous la couette

Istanbul était et est la muse de nombreux artistes. Ville mystérieuse aux multiples visages, elle a inspiré de nombreux auteurs et réalisateurs.  Passez une journée sous la couette à lire des ouvrages ou à visionner des films avec toile de fond Istanbul est un bonheur simple pour redécouvrir la ville. Au programme : « Bons baisers de Russie (Terence Young), « La taupe » (Tomas Alfredson), « Istanbul, souvenirs d’une ville » (Orhan Pamuk), « Un thé à Istanbul » (Sébastien de Courtois).

4- Engloutir des biscuits «à la turka » 

Seuls les biscuits traditionnels à la turka peuvent remplacer le rituel hivernal de la baguette fumante à la boulangerie. Toux ceux qui visitent Istanbul quelques jours peuvent essayer ces délices. Il existe par exemple à la boulangerie traditionnelle 7/8 Hasan paşa firin, plus de trente types de biscuits : orange, pistache, banane, raisin, pomme, cerise, chocolat … Délicatement posés sur de grandes plaques métalliques et à peine sorties du four, elles sont un délice à déguster particulièrement en hiver.

5- Boire du boza

Le numéro 104 de l’avenue Katip Çelebi, près de la mosquée Nuruosmaniye, abrite la maison Vefa BOZACISI.

Ce commerce familial propose le fameux boza, une boisson froide au léger goût à la fois sucré et acide qui se déguste en hiver. Accompagné de ‘leblebi’ (pois chiches grillés) et saupoudré de cannelle, cette boisson riche en vitamines A, B, C et E, donnera les forces nécessaires pour vaincre l’hiver. Ce n’est pas par hasard que l’armée ingurgitait du boza sous l’Empire Ottoman pour être plus puissante.

Crédit photo: mademoiselle Istanbul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s