Les hammams mixtes: une fausse bonne idée?

Il y a environ un mois nous sommes partis avec quatre amis à Yalova pour échapper à la grisaille d´Istanbul. Une très bonne idée puisqu´après un trajet idyllique en ferry et une petite course en minibus, nous voici arriver dans le paradis des stations thermales à seulement une heure et quelques d’Istanbul. De grands espaces verts, des oiseaux qui chantent et un décor bucolique … que demander de plus… si ce n´est la spécialité locale de notre station thermale originalement nommée « Yalova Termal« : les hammams mixtes.

Je voulais donc vous faire partager mon expérience des hammams mixtes car vous avez été friands de mes derniers billets sur ce sujet comme `Hammam, on ne m´y prendra plus´, `Les 10 meilleurs hammams de Turquie´, ma première expérience du hammam, le shooting de Kate Moss dans un hammam historique d´Istanbul, ou encore l´homosexualité dans la société turque traitée à travers le thème du hammam.

Cela aurait été sans compter ma camarade de route, carpetblogger, qui m´a devancée et a écrit une petite perle qui relate bien cette  aventure. Pourquoi raconter une nouvelle fois une histoire déjà si bien contée?

J´ai donc rapidement traduit son billet (initialement en anglais carpetblogger takes a stand against mixed gender hamams) pour faire profiter les non-anglophones car il est just delightful. Carpetblogger est le blog d’une amie américaine qui raconte avec un ton caustique ses différentes épopées quotidiennes en Turquie, Azerbaïdjan, Pakistan, Ukraine, Dubaï entre autres. C’est simplement hilarant.

Bonne lecture et merci à Carpet blogger de me faire revivre ce moment mémorable!

Nous sommes tous de grands fans de hammams. Nous aimons le hammam ghetto de Çukurcuma, les hammams de source d’eau chaude de Bursa et les hammams touristiques de Sultanahmet. Toutes ces hammams varient en terme de taille, de luxe et de propreté, mais ils ont tous une chose en commun. Ils sont tous du même sexe, (NDRL: les femmes et les hommes ne s´y mélangent pas). Et vous savez quoi? Nous les aimons comme ça. Il est toujours délicat d’être dénudé en public lorsque vous ne parlez pas la même langue, de sorte que même un hammam rempli à 100% de femmes peut être traumatisant. Par exemple, vous ne savez jamais si vous êtes censé être complètement nu ou non.
(…)
Nous sommes allé à Termal, un petit village- station thermale près de Yalova. Toute la région est connue pour ses sources d’eau chaude. Il y a donc toutes sortes de petites (et grandes) stations thermales entre Yalova et Bursa. Il y a aussi des arbres, ce qui est toujours agréable. Et des oiseaux également. La station que nous avons visitée était un nouveau temple dédié au sécularisme turc avec un musée d’Atatürk et un `spectacle de cabaret´ la nuit. Une horde de retraités de la classe moyenne- supérieure trempaient dans les bains chauds pour guérir leur eczéma ou rhumatisme. Ils étaient fort sympathiques!
Termal est célèbre pour avoir remporté le très convoité concours de « World’s Most healing water » en 1911. Cela se mérite! Nous avons nagé dans les piscines d’eau chaude, joué aux cartes et bu du thé et nous nous sentions comme guéri après.

Nous admettons avoir hésité lorsque nous avons entendu parlé d´un hammam mixte dans l´atmosphère humide de cette station. Nous savons que ces choses existent, mais en général seulement dans les resorts-hôtels ou les zones touristiques d’Istanbul. Qui va dans ceux-là? Cette seule idée semble contraire au but traditionnel du hammam. En outre, nous ne sommes pas spécialement intéressés d’observer des hommes nus turcs au ventre bien rempli. Par conséquent, notre règle générale a toujours été «d’éviter les hammams mixtes parce qu’ils sont trop bizarre. »

Nous avons violé cette règle. En entrant dans le hammam avec beaucoup de prudence, une tong en plastique l’une après l’autre, nous («nous» étant Carpetblogger et mademoiselle Istanbul) avons laissé la possibilité à un de ses hommes oisifs de crier, « Abla, attends! C’est chez les hommes ici! » Mais personne ne l’a fait.

En fait, bien au contraire. Le vieil homme à la réception nous a dit directement `buyurun´ à la porte. Sans grande aide, notre acolyte masculin `Tarass Boulba´ a été repérer les lieux et est revenu en nous assurant qu’il y en avait « beaucoup » là-dedans.

Par « beaucoup », il entendait beaucoup d’hommes flottant dans les bains chauds, écrasant leur « göbek » (ventre) sur le marbre comme des lions de mer velues et haletant dans le sauna. Nous avons donc fui avec horreur vers la « chambre familiale », une salle normalement typique dans les restaurants des petites villes dans lesquelles les femmes non accompagnées et les familles peuvent se protéger des regards indiscrets des hommes célibataires. Deux hommes en posture bien délicate dans la salle familiale nous ont fait un signe amical. Yavas, Yavas, nous avons fait demi-tour. À ce stade, il convient de souligner que dans le hammam, aucun de ces hommes, n´étaient nus, (pour être clair, ni nous, OK?). S´ils avaient été, la rédaction de ce blog serait impossible parce que OH MY GOD MES YEUX!

Il était déjà assez grave que notre acolyte `Taras Bulba´ nous aie fait s´asseoir pendant cinq minutes avec lui, et cinq autres hommes, dans une des salles à vapeur incroyablement chaude. Ce qui n’aurait pu rendre quiconque plus mal à l’aise que si nous avions été en feu. En fait, nous aurions pu être encore plus mal à l’aise: si, au lieu de Turcs, les hommes avaient été les Saoudiens que nous avions croisé près de la station thermale (Termal est rempli de Saoudiens, mais on nous a dit qu’ils étaient pour la plupart `gay´. Difficile de se décider si cela rend  pire ou meilleure la situation). En outre, si `Tarass Boulba´ avait dit dès le début, « Eh, il y a plein de femmes là-dedans et elles sont toutes nues, alors mettez- vous à l´aise » cela aurait pu être bien pire.

Carpetblogger vous conseille donc vivement d’éviter le hammam mixte. Nous vivons pour servir d’exemple à d’autres.

Crédit photo : Carpetblogger

Publicités

5 réponses à “Les hammams mixtes: une fausse bonne idée?

  1. j’ai fréquenté quelques hammmam, et j’ai toujours trouvé l’ambiance malsaine. à istanbul, Bursa, ou Urfa. je connais aussi les thermen allemands, mixtes et à poil, et l’ambiance y est très agréable, et conviviale. même des Turcs y vont, et se soumettent à la nudité forcée.

    • The Seffarine Hammam was closed for rnaevotion which caused great trouble for the locals who enjoyed going there each days – supposedly to be reopened a few years later looking brand new. As of today, more than 3 years ago, nothing is happening anymore and the hammam is closed, whoever knows what will then happen in the future. Where did the money go ? Where did the Hammamed project people go ? Who is taking care of this now ? So what is best ? A derelict hammam that is in line with the everyday life of its customers, and that has followed their ancestors ? And that still provides what people are waiting for : social space with bath facilities. Or a half-renovated hammam that is closed and which might never reopen, leaving a whole district (and the town) without it ? Hammamed : wanting to do good things is great, but please, once its started, dont stop halfway because its worse than not doing anything

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s