Distribution des revenus en Turquie: qui gagnent combien?

Parmi la liste des nombreux billets en attente, j’avais envie d’évoquer la distribution des revenus en Turquie. L’idée a ressurgit lors d’un dîner au restaurant Vogue du Beşiktaş Plaza quand j’ai consulté le menu au prix exorbitants! Un restaurant avec vue sur le Bosphore.  Oui, mais à quel prix!? Le restaurant a connu une flambée des prix inexpliquée (environ +20% en moins de 6 mois) alors que ni la carte ni le service n’ont changé.

Les yuppies, hommes d’affaires et autres jeunes branchés, sont eux, toujours là pour dépenser de 50 à 125 liras le plat principal et environ 20 liras le dessert; soit une coquette somme en vue des salaires moyens et médians en Turquie!

Distribution des revenus en Turquie, entre les plus riches et les plus pauvres:

Revenons donc sur la distribution des revenus en Turquie. Selon le rapport émis en juillet dernier par Turkstat, l’institut de statistique de Turquie, cette dernière reste inchangée en comparaison avec l’année précédente. En d’autres termes, si un gâteau (le revenu total en Turquie) devait être partagé entre 5 personnes, en 2008:

-1 personne mangerait la moitié du gâteau, une deuxième personne 1/5ème, une troisième 1/7ème, une autre 1/10ème, et une dernière 1/20ème du gâteau.

En effet, en 2008, 20% de la population ayant les revenus les plus faibles se partage 6% des revenus du pays alors que 20% de la population ayant les revenus les plus élevés se partage 47% des revenus du pays.

Distribution des revenus par zones géographiques

Pour simplifier 1euro=2TL.

En 2008, le revenu annuel moyen en Turquie était de 8372TL (6328TL pour le revenu médian). Le revenu annuel moyen disponible par foyer s’élève, lui à 19328TL.

Les revenus les plus élevés se trouvent à Istanbul et les plus bas dans le Sud Est de l’Anatolie. En 2008, le revenu annuel moyen à Istanbul était de 11881TL (9148TL pour le revenu médian). En 2008, le revenu annuel moyen dans le Sud Est de l’Anatolie était de 4193TL (3100TL pour le revenu médian).

Une disparité entre villes et campagnes existent bien évidemment. En 2008, le revenu annuel moyen de la population rurale était de 9542TL (7265TL pour le revenu médian) et celui de la population urbaine de 5952TL (4589TL pour le revenu médian).

Les revenus proviennent essentiellement des salaires (42%), suivis par les revenus de l’entreprenariat qui représentent 22% (dont 72% sont constitués de revenus non-agricoles).

17% de la population atteint le seuil de pauvreté avec un risque plus important dans les zones urbaines.

Revenu Médian

En Turquie

Seuil de pauvreté (TL) Nombre de pauvres (en Milliers)
2007 2008 2007 2008
Risque de pauvreté,40% 2 433 2 531 6 799 7 021
Risque de pauvreté,50% 3 041 3 164 11 163 11 580
Risque de pauvreté,60% 3 649 3 797 16 053 16 714

Risque de pauvreté,70%

4 257

4 430

20 595

21 358

Cliquez (ici) pour consulter la revue de presse en anglais de l’institut des statistiques en Turquie TurkStat

http://www.turkstat.gov.tr/PreHaberBultenleri.do?id=6295

Publicités

5 réponses à “Distribution des revenus en Turquie: qui gagnent combien?

  1. Tout cela est bien triste lorsque l’on sait (pour donner un exemple) qu’un chauffeur de bus touristique travaille plus de 80 heures semaine, qu’il vit dans son bus, car appelable à tous moments) et voit rarement sa famille. Tout cela pour un salaire (en général payé avec beaucoup de retard) de 700 TL maximum et un règlement de travail ou il n’y a que des devoirs et aucuns droits.
    Exemples : oublié leur cravate = 100 euros d’amende
    chemise blanche pas nette = 100 euros
    pantalon noir au lieu du bleu = 100 euros
    Couper leur GSM = 100 euros
    Bus pas impeccable (lavage payé avec leurs deniers) 100 euros……..
    Il y a encore beaucoup de chemin à faire dans ce pays que j’aime tant !!!

  2. Bonjour,
    bien ces divers articles !
    Je me permettrai juste de faire un petit commentaire, disons, « acide », lié au mode de vie Istanbouliotte. Du à mon travail d’interprète je suis très souvent en contact avec des hommes d’affaires et/ou familles en déplacement en France, principalement sur la Côte d’Azur, quel bonheur pour ces dames d’aller fair leurs emplettes pendant que leurs chèrs maris sont en réunion, et de remplir leurs cabas de Macarons Ladurée (2 € pièce), mignardise Le Nôtre etc…le tout emballé dans de jolis paquets richements enrubannés puisque destinés à être offerts à leurs amis au retour… sans parler des boutiques de la Croisetre qui ne désemplissent pas de tout l’été…et de la terrasse du Café de Paris ou il faut absooooooooolument se retrouver le soir pour se raconter qui l’on a vu avec qui, ou, quand et comment… Alors que ces chères dames ont quittés les mêmes boutiques et terasses de cafés de Nisantasi la veille :-))
    Quand au tarifs Istanbouliottes, le restaurant de poisson « Blue Angel » de Sariyer n’esst pas mal non plus, et alors que j’en faisais la réflexion à l’un de mes clients, il m’a répondu très aimablement que certains endroits d’ici étaient bien plus cher que Monaco…
    Le fossé entre les classes s’aggrandit … c’est triste !
    C’est un autre monde où le « paraître » est vital

  3. Intéressants, ces chiffres, merci ! J’espère que tu étais invitée au Vogue… Concernant l’augmentation des prix de certains restaurants, j’en parlais récemment à un ami qui habite là depuis 11 ans. Il y a énormément de lieux, visiblement fréquentés surtout par les « nouveaux riches » qui salent de façon inacceptable les tarifs ! Si la clientèle les boycottait, ils seraient bien obligés de revoir leur copie, mais tant que les gens payent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s